Les courses d’obstacles : du sport et du fun !

Oubliez la course d’athlétisme sur piste ovale, bien lisse et bien entretenue, place au saut dans la boue entre deux palissades, en tutu et perruque colorée ! Voici les courses d’obstacles ! D’inspiration militaire, les courses d’obstacles sont des courses à pied de quelques kilomètres organisées en extérieurs sur lesquelles se trouvent diverses épreuves.

Pour tout niveau, elles fleurissent à travers le monde et partagent toutes deux points en commun : le fun et le dépassement de soi. Très populaires, certaines courses se professionnalisent. La pratique tend à devenir un sport à part entière mélangeant endurance, musculation et défis. Voici un tour d’horizon de ce nouveau sport ! 

1/ Concept de la course 

Se surpasser sur un parcours digne des plus belles épreuves de Koh lanta ou des plus exigeants parcours du combattant, dans une ambiance joyeuse et bonne enfants, telle est l’ambition d’une course d’obstacles !

Rigolades et déguisements 

Notez-le bien, le trophée des champions se confond ici entièrement au trophée de l’ambiance ! En effet, la victoire ne se joue pas au premier qui franchira la ligne d’arrivée, mais plutôt à ceux qui auront le plus grand sourire et le plus de rigolades. Les courses se veulent avant tout accessible. 

Comme l’illustre le slogan du MudDayRunning is not enough« , les courses d’obstacles se veulent marquantes par leurs défis à réaliser seul ou en équipe, mais toujours dans votre plus bel apparat. En effet, le costume y est obligatoire ! Grimper à la corde, gravir des palissades, se balancer au-dessus d’un bac de boue ou ramper dans le sable, tel est ce qu’il faudra franchir armé de son costume le plus original !

S’amuser ou se dépasser, bienvenue à tous

Seul, on va plus vite, en équipe, on va plus loin”, tandis que lors de courses classiques se pressent sur la ligne de départ des coureurs entraînés jouant le chrono, la course à obstacle fédère des motivé de tout horizon et de tout niveau. S’il sera toujours question de se dépasser pour certains, d’autres y viendront pour se dépenser sans y penser !

Un seul point commun, vous finirez sale, fatigué et plus que jamais soudé si vous êtes en équipe. La course d’obstacles peut être une excellente sortie d’entreprise.

Des départs échelonnés sont proposés lors des courses les plus connues. Trois groupes de coureurs sont généralement constitués : l’élite (groupe sélectionné selon des critères de performances, athlètes spécialistes de ce genre de courses), la compétition (ouvert à tous moyennant un supplément à l’inscription, il se destine à ceux ayant un objectif de performance) et enfin l’open (ouvert à tous, où le fun prime sur le résultat).

Courses d'obstacle

Ramper comme à l’armée !

Discipline en pleine croissance 

La course d’obstacles est née en Angleterre en 1987 avec le Tough guy (comprenez “Gars dur”), une des courses d’obstacles les plus difficiles au monde. Les abandons par blessure, hypothermie, déshydratation y sont fréquents. Démocratisée depuis les années 2010, la course d’obstacles est devenue une véritable discipline sportive avec ses championnats et ses champions. Les courses officielles sont appelées les OCR pour Obstacle Course Races.

En France, ils étaient plus de 250 000 à avoir tenté l’expérience en 2016. Certains organisateurs proposent même d’inscrire les OCR en tant que disciplines olympiques.

2/ Les principales courses en France

De deux à dix ou vingt kilomètres, la longueur des courses est très variable. Un seul événement propose généralement différentes tailles de parcours. Du franchissement par la force, au défi de réflexion, les obstacles ont pour seule limite l’imagination des organisateurs. Rassurez-vous, les obstacles obligatoires et pénalités si évités ne sont réservés qu’aux courses professionnelles.

Des franchissements sportifs

Ces obstacles présentent des difficultés variées qui se franchissent : 

  • En courant : traverser une rivière, un bâtiment désaffecté, un cirque… Ou encore un bac de boue. Ce dernier est d’ailleurs la spécialité du Mud day (voir plus bas).
  • En grimpant : classique des parcours du combattant, la corde, la palissade, un filet, il vous faudra parfois de l’aide !
  • En voltigeant : les fameux “rigs” sont des obstacles incontournables où vous devez avancer à la seule force des bras sans toucher le sol.
  • En glissant : sur une bâche savonneuse ou sur un toboggan coloré, laissez vous porter la tête en avant !
  • En nageant : dans des bac de glaçons pour les plus extrêmes ou dans des cours d’eau pour les plus classiques !
  • Et puis les franchissements en sautant, en rampant, en tirant… 

Les défis originaux

Physique ou mental, il est un point d’étape de la course ou la rapidité ne sera pas toujours votre meilleure alliée. 

  • Les défis physiques peuvent être soulevés des rondins ou des pneus agricoles. 
  • Les défis mentaux sont très variés. Ils font par exemple appel à votre mémoire en essayant de trouver le code caché dans les marquages aperçus auparavant sur le parcours, ou encore à votre visuel pour réaliser un puzzle… 
  • Enfin, des jeux d’adresse sont parfois présents et se résument bien souvent à des séances de tirs à la carabine, au paintball, ou au pistolet laser. 
  • Restent des défis inclassables tels que : se lancer des balles de couleurs, traverser en brouette un tronçon de course ou changer le pneu d’une voiture. 

Quelques courses à obstacles à découvrir 

On dénombre pas moins de 130 courses d’obstacles en France.

Voici quelques-unes des plus reconnues en France et en Europe :

  • Toughest (d’origine suédoise) et Spartan race (d’origine anglaise) : les plus exigeantes et réputées à travers le monde avec plusieurs éditions en Europe et aux Etats-Unis. toughest.se  et spartanrace.fr 
  • La Zombie evacuation : une course, des obstacles, le tout poursuivi par plus de 1000 zombies, à Londres en octobre 2021. 
  • Strong man run : exigeante, elle se déroule en suisse à Engelberg, de plus de 24 km 
  • La ruée des fadas : plutôt familiale, courses organisées en septembre à Montpellier et Lyon 
  • Mud Day : course entièrement dans la boue, elle est organisée par le groupe Amaury Sport Organisation (déjà à l’origine du Tour de France et du Rallye Dakar) à travers 9 villes en France et s’exporte en Europe. Elle est actuellement en arrêt d’exploitation. 

Rendez-vous sur notre article spécifique sur cette course !

  • La folie furieuse : du fun, du fun, et encore du fun. À découvrir en Haute-Savoie (10 et 11 juillet 2021), à Paris-Ouest (18 et 19 septembre 2021), au Pays d’Aix au lac de Payrolle (16 et 17 octobre 2021), en Lorraine à Amnéville (2022) , à Carcassonne (2022) et au pays Varois (2022) ! 
  • The Color run : ou “les 5 km les plus festifs de la planète”. Comme son nom l’indique, les jetées de couleurs y sont plus présentes que les obstacles. Née au Etats-Unis en 2011, elles s’organisent en 2019 dans plus de 200 villes et 40 pays à travers le monde. 
  • SoMad : course familiale avec un village d’animations en fin de parcours ! À Torcy (77, Est de Paris) le 25 et 26 septembre 2021. 
  • La Ch’ti délire : deux courses à l’ambiance chaleureuse dans les Hauts-de-France en septembre 2021.
  • Aroo Race : première course en France organisée par une association regroupant des amateurs de course à obstacles. La course devrait avoir de nouvelles éditions toujours à Mazières-sur-Béronne (79, proche de La Rochelle). 

À ce propos, si vous souhaitez pratiquer la course d’obstacles en tant que sport, l’association Aroo (pour Atlantic Regroupement OCR Organisation) sera heureuse de vous accueillir dans l’une de ses 7 sections en Nouvelle-Aquitaine ! Des sessions d’entraînement vous attendent sur les Arro Camp !

Color run

Conclusion 

Phénomène sportif et festif de ces dix dernières années, la course d’obstacles est une expérience à faire. Délire entre amis, défis en famille ou cohésion en entreprise, ces courses ont l’avantage d’allier activité sportive et bonne ambiance.

Notons que la parenthèse sans courses imposée par la pandémie a été l’occasion pour l’organisateur Spartan® d’organiser, à l’occasion de ses 10 ans, la plus grande course d’obstacles virtuelle au monde en juin 2020. Elle aurait réuni plus de 10 000 amateurs à travers le monde en train de sauter et ramper dans leur jardin tout en se filmant !

Jeune ou moins jeune, le décathlon des temps modernes n’attend plus que vous (et votre déguisement) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.